Angl’opéra, plus tout à fait à angle droit

J’avais déjà bien aimé un déjeuner à Angl’Opéra, confirmé par un dîner en décembre (eh oui, je ne vous raconte pas tous mes dîners ici, je sélectionne…). Aussi as-je immédiatement pensé à cet endroit cosy et très représentatif de la nouvelle cuisine pour le faire découvrir à des amis américains de passage à Paris. Ils sont eux aussi très gourmands et j’ai pensé que l’expérience pouvait les amuser.

Le lieu est fort agréable, l’accueil charmant.  Malheureusement… l’expérience fut moins convaincante.

Entrée :
Milk-shake de légumes verts, tourteau, fruits de la passion, chantilly aux herbes.

_users_ester_pictures_iphoto_library_2005_04_29_pict0020_1
(désolée pour la photo, je devais avoir faim !)

Le velouté de légumes froids parfait et crémeux, avec le goût sucré du petit pois. Ensemble très agréable à l’oeil, en bouche : les grains de fruits de la passion apportaient du croquant mais ne m’ont pas tout à fait convaincue. Le problème était au niveau du tourteau : il était mal dépiauté, et je suis tombé à plusieurs reprises sur des morceaux de carapace. Mon convive d’en face aussi. Ca gâche le plaisir -sans parler des risques dentaires, merci mon cher dentiste ! Bref : bien mais un peu approximatif.

Plat :
Canard sauce café, cacahuètes, haricots blancs : alors là …
_users_ester_pictures_iphoto_library_2005_04_29_pict0022

Autant le canard était parfait (cuisson nickel, moelleux, pas gras), sa sauce étonnamment légère, la tuile aux
cacahuètes couronnant le tout aussi jolie que parfumée, autant la garniture était un fiasco. Ma petite camarade américaine a fait comme moi : après la première cuillère, elle a laissé son bol de petits haricots blancs – cacahuètes qui nageaient dans une sauce rougeâtre sans goût, assez proche de l’eau de vaisselle. Bon sang, quelle déception de faire subir ça à de délicieux petits haricots blancs à la peau toute fine, alors que Gilles Choukroun est le roi des épices, c’était justement ça qu’il manquait cruellement à ce plat… Je dis ça parce que j’aime bien ce qu’il fait, c’est toujours douloureux d’être déçue…Néanmoins, à notre table, il y avait aussi de l’agneau aux câpres, aux olives et à la menthe, qui fit pousser de joyeux petits cris à notre dégustateur. Ca vise à tempérer ma déception -et à conserver mon honnêteté intellectuelle et culinaire !

Dessert
Croquette de chocolat, sucette de nutella, glace au gingembre.
_users_ester_pictures_iphoto_library_2005_04_29_pict0027

Trois grosses coucougnettes chocolatées, panées dans de la brioche dorée à souhait. Ca croustille avant d’exploser dans la bouche : « le chocolat ça dégouline, ça passe par les trous de la tartine… »
La croquette de chocolat est à la mode, on en croise aussi aux Ambassadeurs (certes, bien meilleures, mais on ne boxe pas dans la même catégorie !). Sucette de nutella très conticinienne mais honnête. Glace au gingembre parfaite, joliment acidulée, pas trop sucrée.

Alors que les fois précédentes, c’était justement le dessert qui m’avait déçu, ça a un peu rattrapé l’ensemble.

Egalement à notre table, un minestrone de fruits exotiques, glace au concombre, macaron (et quelques pastilles Vichy écrasées, pour le fun) : le sourire de mon voisin préféré était éloquent.
_users_ester_pictures_iphoto_library_2005_04_29_pict0028_1

Heureusement qu’il m’a laissé goûté, c’était frais et bien plié, et la glace sucrée au concombre passait parfaitement. A donner envie de faire tourner la sorbetière.

Alors, un peu d’indulgence : peut-être y avait-il trop de monde ce soir là ? Peut-être la carte de saison (c’était il y a un mois) était-elle en rodage ? Peut-être ai-je mal choisi ? C’était un peu baclé et approximatif, avec un léger manque d’épices et d’allant.
Quoi qu’il en soit, c’était un cran en-dessous de mes visites précédentes, et parfois, la déception est à la mesure de l’affection que l’on porte à quelque chose…


Angl’Opéra
39 avenue de l’Opéra
75002 Paris
01 42 61 86 25
Budget : 50 euros par tête (entrée, plat, dessert), avec 1 bouteille de vin pour 4

Facebook
Twitter
Google + E-mail
3 Commentaires Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *