29 juil 2014

Le mythique gâteau au persil de Roberta’s : passez au vert même au dessert !

2 commentaires Sucrivore, Végétarien

Les rainbow cakes vous sortent par les yeux  ? Vous voulez de la couleur ET du naturel garanti sans colorants benzoïques ? Facile avec du persil.gateaupersil2
J’ai sous le coude depuis plusieurs mois un gâteau vert hulk du plus bel effet, qui me faisait rêver la nuit -oui, sans exagérer, c’est le sens premier de porn-food, des rêves érotiques culinaires. Un gâteau sucré très riche en…persil, réalisé depuis un bail dans le hipster restaurant new-yorkais Roberta’s plutôt réputé pour ses pizzas et burgers.
Ce genre de recette intrigante est à réserver à un public averti ou à votre famille qui, éduquée à vos essais farfelus, a renoncé depuis longtemps à vous demander « y’a quoi dedans ? » quand vous leur apportez fièrement l’une de vos réalisations, de peur de trembler avant d’y goûter (« regarde chéri, ce jus de queue de brocoli est juste diiiingue« ).

Essai transformé néanmoins : une texture assez amusante évoquant la mousse des bois, un goût herbacé prenant et dépaysant que peu identifient, et une couleur zarbi à souhait très séduisante.Servi avec des fruits frais d’été (je n’avais pas de fraises sous la main, c’eut été bien sûr parfait), voilà un dessert vite fait qui se conserve bien deux jours bien emballé.

La recette originale, à lire ici, utilise plutôt un blender puissant ou un robot ménager.
J’ai utilisé un extracteur de jus, en mode mortier, et j’ai été ravie du résultat, à vous de voir l’ustensile que vous préférez. J’ai juste divisé les proportions par deux, légèrement adapté la recette (pas de Maïzéna dans le placard donc exit le peu de fécule nécessaire). La prochaine fois, je baisserai un peu le sucre, ajouterai une feuille de céleri ou deux dans le mix et…. chuuuut, il paraît qu’il faut toujours suivre les recettes à la lettre.
Lire la suite

Partagez allégrement !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
20 juil 2014

Aubergines marinées à la menthe vite faites bien faites (pour tout le monde)

3 commentaires Légumivore, Végétarien

Enfin la saison des aubergines ! Blanche, violette, verte, tigrée, graffiti, ma vie sans aubergine serait une erreur.

Salée, sucrée -ah les beignets d’aubergines à la mélasse de Cordoue !- vous m’en mettrez tous les jours dans l’assiette. Et puis le jour où j’ai compris qu’il suffisait de la considérer comme de la viande pour bien la cuisiner -jouer sur son épaisseur, savoir la snacker ou la braiser, et surtout la laisser reposer et mariner- j’ai fait un grand pas culinaire.

Faut-il vraiment une recette pour cette idée ? Après tout, c’est les vacances aussi. Après avoir enquillé une bonne tricentaine de recettes sucrées pour un client et soigné tous mes versez/ajoutez/mélangez, je ne brûle pas d’envie de respecter les formes. Alors on va faire vite et bien, et votre intuition fera le reste.

Coupez en tranches de 5 mm d’épaisseur (j’aurai pu dire « ni trop fines, ni trop épaisses », mais je suis gentille quand même) des aubergines. Quadrillez-les gentiment. Mélangez huile d’olive, origan, sel et badigeonnez-en les aubergines placées sur une plaque. Enfournez pour 30 à 45 mn à 180° en les retournant, jusqu’à ce qu’elles soient souples. Attention, l’aubergine est versatile : son temps de cuisson peut être considérablement variable d’une variété et d’un moment à l’autre. Marquez-la au string et tâtez-la souvent.
Pendant que les aubergines peaufinent leur bronzage, pelez deux oignons nouveaux -cébes, cébettes…. , et une belle gousse d’ail. Faites dorer deux poignées de noisette à la poêle (ou si vous êtes bien organisée, vous les aurez mises à griller en faisant préchauffer le four, mais vous pouvez avoir oublié). Soit avec une mezzaluna, un couteau bien aiguisé, une moulinette à main (bref, en aucun cas un mixer, mais quelque chose qui vous permette d’obtenir une vraie texture concassée, pas une purée superlisse comme un visage de présentatrice botoxée), concassez l’oignon, l’ail,  et un demi bouquet de menthe effeuillé. Ajoutez les noisettes que vous concassez de même.
Versez dans un bol, assaisonnez libéralement de fleur de sel, huile d’olive, vinaigre à votre goût -plutôt du cidre ou du riz.
Mélangez les aubergines encore chaudes avec ce mélange, allez-y avec les mains puis laissez mariner au moins 6 h au réfrigérateur.
Attention : ramenez à température ambiante avant dégustation, avec tous les barbecues de votre choix, ou encore mieux du halloumi grillé.

D’autres recettes d’aubergines : 
Façon teriyaki
- À la vapeur
- En caviar au lait ribot et amchoor

Partagez allégrement !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS