Un voyage à Hong Kong, direct par la ligne 9

J’avais un excellent souvenir des dim sums savourés il y a deux ans au Shang Palace, le restaurant chinois du Shangri-La Paris. Ce que je préfère là-bas, c’est justement ce restaurant hors du temps, en sous-sol, sans fenêtre (j’apprécie beaucoup aussi son chef pâtissier, François Perret, mais il n’officie pas dans ce restaurant-là, et nous aurons bien évidemment l’occasion de reparler de lui). Dit comme ça, ça peut faire peur, façon Las Vegas, mais en fait, une drôle de magie opère au bout d’une petite demi-heure : Paris s’éloigne, on prend de la hauteur, et par un vortex de l’espace-temps absolument étrange, on se retrouve transporté en Asie, en odorama et fond sonore ouaté, sans décalage horaire mais lazy susan incluses.

Le restaurant accueille régulièrement des chefs du groupe, proposant ainsi de découvrir sans se mouvoir d’autres gastronomies asiatiques. Cette semaine (et jusqu’au 22, autrement dit dimanche : bougez-vous si vous voulez y aller !) c’est Ip Chi Cheung du Shangri-La Island Hong Kong qui a aouté à la carte quelques-unes de ses spécialités, dans lesquelles j’ai eu la chance de planter mes baguettes cette semaine. Mais non, on ne plante JAMAIS ses baguettes dans son bol,  je suis une jeune fille bien élevée, c’était pour voir combien suivaient…
shangpalace-hongkong

Au menu : soupe tofu fruits de mer, boeuf XO, entrées délicates (très bon concombre mariné), excellent riz sauté, dessert à l’aloe vera…

Ma découverte du jour : le champignon-termite, ou « youjizhong », étonnamment piquant, qui dynamite les délicats haricots verts… Je suis depuis en recherche de précisions sur ce drôle de champignons, mesurant encore une fois mon inculture culinaire. Si quelqu’un peut éclairer ma lanterne à champignons magiques, je suis preneuse !

champignontermite

 

Semaine Hongkongaise du Shang Palace Paris,  du 14 au 22 septembre 2014

Shang Palace
Hôtel Shangri-La
10 Avenue d’Iéna, 75116 Paris
Tél. 01 53 67 19 98

Facebook
Twitter
Google + E-mail
1 Commentaire Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *