Et un, et deux, et trois nouveaux bouquins de ma main !

Il pleut des livres chez les blogueuses ! Quel mois d’octobre !
Après le beau livre de nos ravissantes souricettes, que j’ai moi aussi dévoré comme beaucoup d’entre vous, et après les délicieux ouvrages de Marie-Laure, à mon tour d’annoncer la naissance de mes trois derniers petits livres…

couv_p_tes couv_brunchs couv_choco


Pascale et Laurent vous avaient montré en avant-première la couverture de celui sur le chocolat, à savoir Show Chocolat mais il est suivi de deux autres : Pasta Party spécial pâtes mais à l’italienne, et Brunchs branchés, que des recettes simples pour le petit déjeuner.

Si vous les avez entre les mains, vous verrez que vous connaissez certains dédicataires... à qui je dois beaucoup.

Nous ne sommes pas censés dévoiler nos secrets de fabrication, mais sachez que :

  • Pour Show Chocolat -qui a faillit s’appeler Chocolat Show, entre nous, mais on a pas résisté à l’hommage à Annie Cordy-, j’ai pris 2 kg, et ce livre m’a proprement terrorisée.
    Il fallait passer après le Larousse du Chocolat, autrement dit, mission impossible. Et puis passer après Felder aussi. Et puis Mercotte, queen of ganache. Que de stress et d’angoisse de la page blanche. Il doit y avoir 2000 erreurs techniques dans ce bouquin, mais ne m’en tenez pas rigueur, je ne suis pas confiseur, pralinière, pâtissière.
    Tout ce que je peux dire c’est qu’on a dû TOUT goûter, et parfois, recommencer.
    Alors j’ai opté pour un mélange de classiques que l’on aime avoir à portée de main (un brownie, des cookies mais fait avec du fromage frais, une bonne ganache…), des recettes spéciales enfants (un atelier pour faire ses mikados, des kits kats maison salissants à souhait ) et quelques délires assez sympas : un cake chocolat-vin rouge bien pratique pour finir un fond de bouteille, un moelleux chocolat et poivron rouge pour les blasés, une glace inavouable à base de crème Mont Blanc, un fondant cuit à la cocotte-minute et un gâteau à base de crème fraîche, pour changer du gâteau au yaourt.
    Le pire étant les recettes au chocolat blanc, que j’ai faite avec du Galak, parce que tout le monde n’a pas de la couverture ivoire de chez Valrhona… Mais il y a un petit gâteau tout con chocolat blanc-orange, avec une rondelle d’orange posée au fond, qui est très chic.
    Vous comprenez pourquoi il n’y a pas de recette de chocolat sur ce blog ? Pas bon pour le trafic ça, mais franchement, je crois que j’en ai trop mangé !
  • Pour les brunchs, branchés selon mon éditrice adorée, comme c’est le repas que je préfère, c’est allé tout seul-enfin, il m’a causé moins de nuits blanches que le chocolat. Pour la petite histoire, j’aime bien les oeufs brouillés à la vanille et à la ciboulette -nés d’une erreur de bouteille d’épices- un jour où j’étais peu réveillée. Les erreurs sont parfois salutaires (et gourmandes).
    Vous y trouverez aussi le confit de griottes déjà posté ici, parfait pour le matin.
    Et aussi : des truffes de chèvre au raisin, de la pina colada pour enfants, du pain perdu à la cardamome, un cake au mascarpone et au café, du pétillant à la grenade, des sandwiches de pomme verte au miel et au romarin…
    Pour les passionnés de brunchs, j’animerai d’ailleurs un atelier à ce sujet à la Cuisine fraîch’attitude le 23 novembre.
  • Pour la pasta party j’avais de quoi faire une encyclopédie, vu que nous adorons ça et que nous en mangeons au moins 3 fois par semaine (qui a dit que ça fait grossir) ?
    Il n’a fallu en retenir que 30, c’était terrible. Et choisir un parti pris : pâtes, nouilles, udon, où s’arrêtent les frontières ? Ce fut très vite tranché : résolument italien ! Mais une unique recette qui fait exception, de spaetzle (aux oignons rouges, lardons et cumin). J’ai adoré apprendre que spaetzle, c’était « petit oiseau » et que ces pâtes étaient en forme de zizi… Décidément les zizis de gorge d’Anaïk nous ont tous marqués !
    Vous y trouverez : des farfalle au citron, pignons et speck (slurp), des pâtes à la Trévise et au cacao (j’adoooore), des linguine artichauts-roquette-morbier…et évidemment un bon pastasotto puisque ce message a eu une longue postérité ! Sans oublier le burrosalvia qui remonte le moral !

Au passage, j’ai crée un message « ce sont elles qui en parlent le mieux » où sont repertoriées les recettes de mes livres testées par vos soins sur vos blogs. Désolée si j’en ai oublié, merci de me faire signe pour que je rajoute !

Depuis mars 2004 -date de sortie de mon premier bouquin- j’ai compté : j’ai écrit plus de 240 recettes.
Je suis épuisée. Et un peu vidée. Voire même légèrement écoeurée (trop de chocolat) !

Je crois que je vais beaucoup lire pour rattraper le temps passé tous les soirs à écrire et à tester…
Allez, il me reste quelques inédits de ces livres qui ont été coupés du chemin de fer par manque de place, ils seront je crois heureux de trouver leur place sur ce blog, ne vous inquiétez pas !

Facebook
Twitter
Google + E-mail
45 Commentaires Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *