Les criminels passent à table, mon nouveau livre

Quatre mois sans rien dire ni publier ici, ça craint du boudin, je sais, merci. D’ailleurs, de boudin, il aurait pu en être question dans ce nouveau livre que j’ai commis avec comme complice illustrateur l’excellentissime Jean-François Martin, mais par chance, nous l’avons évité. Admirez au passage la transition subtile et légère comme des Pataugas sur un parquet point de Hongrie.

Son propos peut en effet paraître psychopathologique : faire un casting d’affreux-méchants-criminels-littéraires et imaginer ce qu’ils auraient aimé nous cuisiner ou déguster… Tout ça pour en sélectionner une joyeuse brochette réunie dans Les criminels passent à table : 30 recettes vraiment mortelles des méchants de la littérature, qui mélange allégrement mes deux centres d’intérêt principaux, la cuisine et la littérature.

criminels-couv

Je pourrai vous vanter sa jaquette élégante qui sera du meilleur effet sur la table basse de votre salon, sa maquette chiadée très 50’s que j’adore (mais je ne suis hélas pas objective) avec des filles aux faux-airs d’héroïnes de Mad Men, sans oublier  l’air étrange de vos amis en découvrant que vous vous intéressez aux fiches-cuisine d’Hannibal Lecter ou à la cuisine romaine antique.

Au programme : du poulet comme aime à le cuisiner Dracula (saviez-vous qu’il mettait lui-même la main à la plume ?), des os à moelle façon Roy Lewis, un gigot à la Roald Dahl, des biscuits de marins pour les pirates de L’île au trésor, de l’épaule d’agneau pour le Cyclope de l’Odyssée… vous voyez, on échappe au carpaccio, au tartare et au boudin à toutes les lignes !

Si parfois la recette était presque dans le texte lui-même (comment ne pas fondre pour la daube d’ Ennemonde de Giono ou la tarte à la mélasse de la Reine de Coeur d’ d’Alice au Pays des merveilles), il a fallu pas mal d’heures de lecture et de recherches pour trouver à quelle sauce déguster ce bon Docteur Jekyll (du sel, bien sûr ! il faut du sel !..… lisez le livre pour savoir pourquoi) ou Fantômas (quelque chose qui est là sans être là… qui apparaît et disparaît…).

Une enquête passionnante dont j’ai souvent partagé les errements avec des amis de la blogosphère, que je remercie ici de leur soutien pendant les 18 mois d’écriture de ce projet, avec leurs avis, leurs suggestions de lecture et leur écoute patiente de mes difficultés (« mais qu’est-ce qu’elle peut bien manger, la Milady ?« ) : Patrick, Anaïk, Gracianne, Dumé, Adèle, Caroline

Mais bien sûr celui sans qui je n’aurai jamais pu écrire l’ouvrage, c’est encore une fois Bricol’Boy, qui reste toujours aussi fort en étagère (la maison en compte quelques-unes de plus pour stocker toute la doc nécessaire…), mais encore plus en conseiller, lisant avant moi les ouvrages concernés, orientant, discutant et supportant les moindres doutes (vivre avec une femme qui écrit, mon dieu, je ne suis pas sûre que je supporterai !).

Enfin, pour nos amis anglophones, ce livre sera également disponible outre-Manche et outre-Atlantique au mois d’octobre, sous le titre Recipe for Murder: Frightfully Good Food Inspired by Fiction. Wait and see !

logo_franceinter

Pour ceux qui ont envie de m’entendre dire quelques mots sur ce livre, rendez-vous ce vendredi 23 avril en direct du Fou du Roi sur France Inter à partir de 11h. Sans oublier une autre surprise ce week-end, un extrait inédit du livre !

Sans oublier le groupe Facebook dédié au livre pour laisser vos impressions… Et n’oubliez pas : le crime mène à tout, même à la cuisine !

Ils ont aimé le livre :
– Madame Figaro.fr, « Recettes Mortelles »,
Patoumi, qui comme le Grand Méchant Loup, croqua quelques cochons au chaud sous leur oreiller…
Bruno Verjus, pour qui c’est une tuerie, bien sûr !
Mercotte, qui en ressort son Gaffiot pour l’occasion, sur A table et Compagnie,
Clea, qui en revisite la salade Caesar (de Brutus bien sûr),
Anne-Laure Pham, sur son blog La soif du miam /  L’Express.fr,
Anne, qui m’a posé quelques questions sur son blog Papilles et Pupilles,
La Libre Belgique, qui se demande ce que pouvait bien manger Milady,
Frissons en cuisine, sur le « Clin d’Oeil Gourmand » du Monde.fr

Facebook
Twitter
Google + E-mail
24 Commentaires Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *