Le temps de tuer un âne coup de figues

C’est peu près le temps qu’il m’aura fallu pour écrire cet article.

[Virgile est en effet un joyeux bambin de 4 mois maintenant mais qui ne s’endort pas avant très tard le soir -genre minuit ou une heure du matin.  Heures de la soirée où d’habitude je bloguais, où êtes-vous passées ? Dans les yeux rieurs de mon petit garçon… qui ne reviendront pas. Entre un blog et une tétée, le choix est vite fait, d’où la désertion pitoyable.]

Bon, tout cela n’a qu’un temps, aussi vous livre-je aujourd’hui quelques recettes qui ont émaillé la saison des figues. J’en ai vu encore quelques-unes rue Cadet, qui sait ? Vous aurez peut-être le temps d’en profiter.

Trois recettouilles :

Une délicieuse flammenküche du Sud : pâte mi feuilletée aux petits-suisses et la farine complète, tartinée de fromage de chèvre frais écrasé avec des herbes et de l’huile d’olive, recouverte de rondelles de figues bien mûres, un tour de moulin poivre, un filet d’huile d’olive, 20 25 mn four chaud, le bonheur.

Ce que j’aime dans le blog, par rapport aux bouquins, c’est que je peux me permettre de mettre juste le principe, l’idée de la recette, pas besoin de la détailler, elle peut de la sorte vivre plus sa vie dans votre cuisine, ou imaginairement dans votre bouche.

Un poulet aux deux figues, pas mauvais : blancs de poulet marinés au bouquet de figues, sautés avec des échalotes, puis des morceaux de figues fraîches et sèches. Un sacré goût de brouet médiéval quand même.

Enfin, j’ai plagié (ENCORE) Mercotte et PH en remixant le célèbre gâteau l’huile d’olive et aux framboises. J’ai remplacé les framboises par des morceaux de figue, une pointe de muscade et quelques grains d’anis. C’était très bon, mais quand même, un peu trop gras mon goût. Je le referai en supprimant le beurre et en ne conservant que l’huile d’olive, cela devrait suffire.

figue_aubanel

Enfin, au rayon bibliographique, un exquis ouvrage vous recommander :La Figuede François-Régis Gaudry (éditions Aubanel). Drôle, sensible, avec de jolies idées recettes.

Il mentionne notamment un caviar de figues d’Alain Passard, une idée fort excitante, que j’ai retrouvée sur son site.

Si quelqu’un la fait/goûter…ça m’intéresse.

Sinon, c’est une bonne raison pour espérer le retour de la saison des figues l’année prochaine.

<bientôt sur ce blog, l’adresse de la meilleure mozzarella de Paris>

Facebook
Twitter
Google + E-mail
10 Commentaires Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *