Beurre Bordier au sel fumé et cristaux de sel fumé gallois d’Anglesey

Bientôt, avec la loi anti-tabac, je ne pourrais même pas parler de quelque chose de « fumé » sans me faire censurer (comme le disait un lecteur de Télérama : « les enfants ne vont plus pouvoir chanter j’ai du bon tabac« ). J’en profite donc pour faire coup double aujourd’hui, en parlant de beurré au sel (soit-disant fumé) et de sel (vraiment uniquement fumé)…

Bordier, encore et toujours

Dans ce message préhistorique (bon sang, deux ans déjà) je vous narrais mon émerveillement face au beurre de ce bon Monsieur Bordier de Saint Malo. Depuis, j’en ai toujours…et même, au congél, des cubes de beurre aux algues pile-poil la bonne taille pour mettre sur un filet de poisson ou pour faire sauter des Saint Jacques des pétoncles (je suis à découvert).

Maintenant, le succès aidant, j’en trouve de plus en plus souvent chez les bons crémiers parisiens (dommage, j’aime beaucoup aller à Saint-Malo… Stéphane, si tu nous faisais une petite vidéo du malaxage du beurre chez Bordier, ce serait supercalifragilistic pour moi).
A la lecture de mon Régal préféré , mon sang ne fit qu’un tour, en même temps que mon taux de choléstérol : un petit dernier annoncé chez Bordier, du « beurre au sel fumé« .
Il me le fallait, il me le fallait,j’en discutais par mail avec Patrick qui lui, le veinard ! en avait goûté avant moi… cela virait à l’obsession, et je finis par en dénicher.
Cérémonial : baguette parfaite et fraîche, de l’eau pure à côté de moi, un tartineur ad hoc… Recueillement… Tartinage… Dégustation et… cris. D’incompréhension.

Il faut appeler les choses par leur nom…

« C’est quoaaaaaaa, ce beurre au curry ?????????? »
Ce beurre-là (très bon au demeurant) n’a pas le goût du sel fumé.
Bordier a utilisé le sel Viking de chez Terre Exotique (marque que j’aime bien au demeurant, cf mon vieux message sur le sel, ma collection s’est agrandie depuis). Et en tournant le paquet, je constate : beurre, sel fumé Viking (sel fumé, curry, oignons). Zut.

Le plus drôle était que la veille, j’étais passée trop vite chez Bruno, comme nombre de blogueuses, partageant leur enthousisame pour le bon choix d’épices, la rareté de certaines, les emballages bien pensés, les prix doux et le conseil adorable. Et j’avais emporté (entre autres merveilles) du sel « uniquement » fumé. Qui lui, n’a que le bon goût du fumé… fin, fort, raffiné et minéral.Récolté près de l’île d’Anglesey au Pays de Galles, ce sel est fumé au-dessus de copeaux de bois de chêne.

Pour me remettre de ma déception, vite, j’ai cuisiné un …

P1020877


VELOUTE D’ENDIVES AU SEL FUME D’ANGLESEY
Pour 2
2 endives
2 pommes de terre
2 bols de lait frais entier de préférence
Bouillon de volaille ou végétal
1 noisette de beurre
Seul fumé d’Anglesey de Chez Bruno

Peler les pommes de terre, les couper en tout petits cubes. Emincer les endives (rondelles ou bâtonnets, à votre guise).
Faire fondre doucement le beurre dans une sauteuse, y faire nacrer les légumes puis ajouter le lait et un peu de bouillon (1/2 cube si vous êtes adeptes, une belle louche si c’est du fait maison). Couvir et laisser cuire 20 à 30 mn (tout est question de la variété des pommes de terre). Mixer, poivrer, si nécessaire ajouter de la crème liquide et/ou du bouillon selon la consistance que vous aimez.
Verser dans de jolis bols et parsemer de sel fumé à ce moment-là : voir les cristaux s’évaporer dans les volutes de la soupe fait partie du plaisir mystérieux de la dégustation du sel fumé.

Incroyable, avec cette recette, j’ai même repris d’un plat contenant des endives…

En conclusion (pas de fumé sans feu…)

Allez acheter du sel fumé chez Bruno et régalez-vous, mangez du bon beurre Bordier et régalez-vous, mais sachez que vous ne mangez pas la même chose, malgré une appelation identique !

Monsieur Bordier, s’il vous plaît, envisagez juste de modifier votre étiquette, un simple et direct « Beurre Viking » sera le bienvenu, et je serais réconcilée….

Surtout que ce beurre s’est ensuite révélé un délice sur des pommes de terre écrasées (oui, de la purée quoi), et que la belle Clotilde s’en régale, notamment dans des shortbreads.

Et pour le sel fumé, puisqu’il vous en reste, vous trouverez une splendide recette de carpaccio de St Jacques au caviar et sel fumé (mazette) chez le meilleur spécialiste du poisson sur le web, à savoir Patrick !


Beurre Bordier au sel Viking fumé
En vente dans les bonnes crémeries et à Saint-Malo (9 rue de l’Orme 35400 Saint-Malo, pour ceux qui veulent écrire ou y aller), de par chez moi vous le trouverez aux Papilles Gourmandes, 26 rue des Martyrs 75009 Paris.L’épicerie de Bruno (l’épicier en vogue chez les blogueuses, mais à quel juste titre !)
30 rue Tiquetonne
75001 Paris
http://www.lepiceriedebruno.com/
Sel fumé d’Anglesey, 2.5 euros le petit pot

Facebook
Twitter
Google + E-mail
25 Commentaires Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *