Ca ne manque pas de sel…

J’ai toujours cru que le sel venait de la mer.

Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant l’existence de mine de sel donc du fait que le sel ne sortait pas uniquement de la mer !!! Dire qu’en plus, mon père est géologue…

Déjà , toute maison qui se respecte doit avoir au moins 2 genres de sel : du sel fin pour la table, du gros sel pour
saler l’eau des pâtes, pour faire du pain…
Et une maison encore plus respectable a en plus de la fleur de sel, pour varier les plaisirs, faire croquer les tartines et crisser les légumes.

D’où une collection impressionnante de fleur de sel en tout genre : Ré, Noirmoutiers, Guérande… J’en ai acheté partout où je passais. Une amie qui est rétoise ne manque pas de régulièrement cultiver mon péché mignon !

En ce moment, j’utilise, outre ma fleur de sel de Noirmoutiers (Fanny, faut que tu ailles à l’Ile de Ré !), du sel rose
de l’Himalaya,
très fashion avec sa jolie petite cuillère. Mais ce n’est pas de la fleur de sel, c’est du sel fin. Absolument ravissant dans une salière transparente, un petit pot sur la table.

_users_ester_pictures_iphoto_library_2005_05_12_pict0087_1

OK, pour le reconnaître en boutique, le plus simple est que je vous montre le pot, j’imagine :

_users_ester_pictures_iphoto_library_2005_05_13_pict0106

Mais il y a aussi les sels parfumés, et je ne peux que recommander ceux de Terre Exotique.
Je devrais réfléchir à prendre des actions chez eux, parce que nombre de leurs produits sont dans ma cuisine, et j’en ai été ravie.

Le premier que j’ai goûté et utilisé est la fleur de sel à la vanille, offerte par mon grand frère (vous savez, le gars qui porte les paniers de cerise comme personne…). Une excellente découverte : parfaite pour les gâteaux et la blanquette.

_users_ester_pictures_iphoto_library_2005_05_13_pict0096

Pour les gâteaux, vous savez tous qu’un peu de sel enlève l’acreté de la levure à la pâte ; et pour les plats salés, un peu de sucre relève souvent leur saveur. Donc, cookies et cakes sont sublimés avec cette petite touche vanillée. Quant au veau, jettez un oeil sur la variante de la blanquette, vous comprendrez tout de suite le pourquoi de l’accord.

Essayez et vous m’en reparlerez.

J’ai aussi de la fleur de sel au citron, absolument délicieuse avec le poisson, mais aussi en touche sur des légumes sautés.
Initialement achetée pour le géologue sus-nommé (grand spécialiste du poisson, total respect au niveau des produits de la mer, c’est lui l’expert), j’ai fini par y goûter.

Bilan : j’en ai un pot chez moi, et le géologue a eu un sachet amputé du tiers de son contenu (tu parles d’un cadeau). Mais il l’a utilisé sur des queues de lottes roties, c’était l’extase (et en plus, c’était un vendredi, pourtant du poisson bon comme ça c’est vraiment un péché).

_users_ester_pictures_iphoto_library_2005_05_12_pict0084

Ces merveilles sont en vente au Lafayette Maison, à l’épicerie du sous-sol, à prix élevé bien sûr, mais justifié car elles sont si concentrées que vous en utiliserez que peu.

Mais vous les trouverez en sachet de 250g chez G.Detou : 6,6 euros pour le sel au citron, de quoi faire bien des heureux !

Quant au sel « Pink Panther » de l’Himalaya, il se trouve en épiceries fines et magasins bio.

Et qu’on ne me parle pas de régime sans sel… quoique, j’ai oublié de dire que j’utilise aussi du gomasio… Bon, je réserve ça pour un autre message !

Facebook
Twitter
Google + E-mail

Vous devriez aimer

6 Commentaires Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *