Risi e bisi, les petits pois à la vénitienne du 25 avril

 

Bricol’Boy est un garçon attentionné.

Parfois, il m’offre des fleurs. Parfois, des bouquets de rhubarbe (les tiges roses sont ravissantes dans un vase). Ou alors sentant le printemps arriver, je dis un soir « ah, j’ai envie de petits pois… » et plaf, le lendemain ? Oh des petits pois frais, mais la classe : il les a déjà écossés ! Du prêt-à-cuisiner !

Toute cette abnégation méritait bien une recette originale, printannière et méconnue en France, au nom très rigolo : le risi e bisi vénitien. Sorte de risotto mélangeant riz et petits pois, il est très beau à l’oeil (malgré mes photos déplorables, mais ça, vous avez l’habitude ; d’ailleurs, j’en profite pour annoncer la mort de notre appareil photo numérique, de ma faute, et comme on déménage, c’est pas demain qu’on en achète un nouveau… où en etais-je ?) et éclatant en bouche.

pict0098

(je déteste recadrer mes photos, donc en plus du risi bisi, vous avez des plans d’appartement et des bouts de doigts de MignonBébéCoeur).

 

En plus, merveille du calendrier, cette recette était d’habitude dégustée le 25 avril… En fait, c’était le Doge qui le mangeait, les autres regardaient -puisque c’était un banquet public-, et tout s’éclaire si je vous dis que le 25 avril, c’est la Saint Marc, qui n’est pas que le nom de la place, mais bien évidemment du Saint Patron de la Sérénissime…
D’ailleurs pourquoi entend-on « place Saint Mar » au lieu du prénom « Marc », si un linguiste passant par là pouvait m’éclairer : est-ce une faute de journaliste ou y-a-t’il une justification, ça me plairait assez de savoir…

Allez, faisons tous ensemble du 25 avril le risi e bisi day !!!!!!!! La Saint Petit Pois !

 


Risi e bisi (riz aux petits  pois à la vénitienne)
Pour 4 personnes qui en reprennent ou si vous voulez des restes
800 g de petits pois frais (poids avant épluchage)
250g de riz aborio (pour le choix du riz, je vous réfère toujours à Ségolène)
1 l de bouillon de poulet (allez voir celui que fait Déborah, je fais pareil !)
1 verre de vin blanc ou un trait de Martini Bianco
100 g de pancetta (ou de lardons, pour ceux qui n’ont pas le bonheur d’être proches de la fantastica Latteria)
2 oignons frais
1 gousse d’ail
50 g de beurre froid coupé en dés
Persil plat

 

Peler et hacher l’oignon.
Couper la pancetta en fines allumettes.
Faire nacrer le riz dans un fond d’huile d’olive. Ajouter les lardons de pancetta, puis les oignons. Remuer.
Ajouter le vin blanc, faire évaporer. Ajouter alors les petits pois et l’ail en chemise, bien mélanger.
Rajouter ensuite le bouillon louche à louche en remuant sans cesse.
Ajouter du parmesan si vous le souhaitez (attention, ce n’est pas vraiment un risotto même si sa méthode de cuisson est similaire, il n’y a pas de parmesan dans la recette originale), dans tous les cas, un peu de persil hâché pour rappeler la couleur des petits pois.
Ah, j’oubliais, hors du feu, vous aurez ajouté le beurre bien froid, touillé rapido avec votre cuillère en bois (voui, celle avec un trou au milieu, c’est celle-là qu’il vous faut pour le risotto), puis laissé couvert 5 mn avant de déguster ce risotto crémeux et historique.

Trucs et astuces : si vous en avez le temps, gardez les cosses de petits-pois, nettoyez-les bien et faites-les infuser dans le bouillon, vous aurez un parfum fantastique de petits-pois. J’en avais déjà parlé pour l’agneau aux petits pois, mais je réitère ce truc vraiment utile pour les fans de petits pois !

Facebook
Twitter
Google + E-mail
11 Commentaires Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *