Accro au sucre de coco, et toffee digestive biscuits

Rien de meilleur que de découvrir un produit au détour d’une visite (incognito) dans une boutique gourmande. C’est la quête du Graal de la nouveauté, vous savez, celle qui alimente le Tintin-reporter-culinaire qui sommeille parfois (car on a beau dire, non, le dossier de presse ne fait pas tout à notre place…)

De passage chez Cococook, je suis repartie avec un excellent cheesecake à la grenadine (fait avec un fantastique sirop de grenadine des Cassis d’Alice) et j’ai même réussi à apprécier leur gâteau fondant au chocolat et à la betterave (si, si, car proposé en taille bouchée). Une sorte de Rose Bakery à emporter, avec en plus le sourire et la bonne humeur (pas difficile) ainsi que de superbes planches d’auto-collants (très appréciées de l’Enfant qui en a même décoré mon téléphone, faites des gosses…). Dommage que ce take-away bio et gourmand ne soit justement qu’un take away, j’y aurai bien posé mes fesses (fatiguées en ce moment) quelques instants !

Un ingrédient revenant dans plusieurs gâteaux, et discrètement en vente sur une étagère, attira alors mon attention (bzzz bzzz, radar à nouveauté en action) : du sucre de coco. Kézaco ? Un sucre extrait de la sève de fleur du cocotier, d’une belle couleur ambrée, à l’index glycémique bas (35, contre 70 pour le sucre blanc, pour rappel), dont j’ai parlé dans un article consacré aux nouvelles façons de sucrer. Riche en potassium et en zinc (vous vous en fichez), c’est son goût qui est scotchant.

digestivebiscuits-coco

Plus léger que le muscovado (il n’en a pas la note réglissée), il a le fondant de la vergeoise et la saveur d’un vrai sucre roux, avec un petit goût de caramel… je ne vous dis que ça. Seul inconvénient, il édulcore moins que le sucre, mais comme il a plus de goût, je trouve que l’on s’y retrouve, sauf lorsque le sucre permet d’obtenir la texture recherchée. Ici, il nous a rendu fou sur du pain perdu, tout simplement saupoudré !

C’est en le regardant légèrement s’agglomérer dans son bocal (oui, je médite parfois devant mes placards ouverts, pas vous ?)  que je me suis dit qu’il fallait tirer parti de son effet « pépites sucrées ». Bien m’en a pris. Conjugé à une envie subite de digestive biscuits (mes sablés préférés, car je suis floconodavoine-dépendante), adaptés légèrement de la recette de Pascale (parfaite comme d’habitude), le mélange des deux a donné des biscuits très fins et croustillants, avec un goût de caramel terrible. Des toffee digestive biscuits en somme ! Seule différence : je préfère les sablés de petite taille et je n’aime pas particulièrement étaler la pâte. La technique du roulé-boudin à découper en tranches fines m’a permis de réaliser la recette en 10 minutes.

TOFFEE DIGESTIVE BISCUITS AU SUCRE DE COCO
Pour 30 petits biscuits
100 g de farine complète ou de farine aux 5 céréales (Biocoop)
100 g de flocons d’avoine taille « baby » (en magasins bio)
60 g de sucre de coco
50 g de beurre demi-sel bien mou
4 à 5 cuillères à soupe de lait demi-écrémé ou entier
1 c. à café rase de bicarbonate de soude (c’est à cause de lui que ces biscuits ont été parés de vertus « digestives », ne l’oubliez pas !)

Mélangez la farine, les flocons d’avoine, le sucre de coco et le bicarbonate.
Ajoutez le beurre coupé en morceaux et sablez la pâte.
Ajoutez le lait et travaillez jusqu’à obtenir une boule de pâte.
Divisez la pâte en 2 morceaux égaux et roulez-les en boudin d’environ 4 à 5 cm de diamètre.
Déposez-les sur un plateau ou une assiette et laissez-les reposer au frigo 1 à 2 h.
Préchauffez votre four à 180° (th.6).
A l’aide d’un couteau très tranchant, coupez les boudins en tranches très fines (0,4 mm) et déposez-les sur la plaque du four recouverte d’un papier cuisson ou d’une feuille de cuisson siliconée.
Espacez-les légèrement car les biscuits vont un peu s’étaler à la cuisson.
Enfournez et laissez cuire 12 minutes.
Laissez refroidir avant d’ôter de la grille.

Pour les personnes devant surveiller leur glycémie, ces biscuits ont un double intérêt : la présence de farine complète et de flocons d’avoine, qui limitent le pic d’insuline nécessaire à leur métabolisation, et le sucre de coco, lui aussi à index glycémique bas. Disons que ces biscuits savoureux devraient passer sans vous faire trop monter… tout en faisant un chouette goûter pour tout le monde !

Cococook
30 rue Charlot
01 42 74 8000
7 jours sur 7 de 11h à 22h30 sans interruption

Facebook
Twitter
Google + E-mail
17 Commentaires Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *