Enfin, la glace au yaourt de mes rêves

Je ne fais toujours pas de glace à base de crème anglaise : ma flemmardise aigüe ne s’arrange pas avec l’âge. Ce qui pousse à l’inventivité. Après la glace à la mangue feignasse et la magique glace ribotcitronnesque, c’est le yaourt à la grecque que j’ai enfin réussi à mettre à ma sauce glacée comme j’en avais toujours rêvé. J’en ai souvent fait, avec de la crème ou sans, au sirop d’agave ou au miel, avec des brisures de nougat ou des framboises, mais jusque là je n’avais jamais eu l’idée de le meringuer sauvagement.

La présence au frigo de blancs d’oeufs rescapés de tests biscuitesques pour mon prochain ouvrage y a certainement été pour quelque chose – c’est la malédiction de l’auteur : il trouve toujours une autre recette que celle après laquelle il court. Et là, ce fut tout bonnement le Graal du frozen yogurt : mousseux, onctueux, décadantesquement souple et léger.

Pour une vraie glace au yaourt, faites-moi plaisir tant qu’on y est : on oublie le 0%, et on choisit un yaourt de brebis bien graaas, ou du bon Total, ou encore le maxi pot d’1 kg (en général le Kolios-Today) à prendre chez votre traiteur grec préféré (bonjour Monsieur Massis, qui a pris la suite de la maison mythique dans une version réduite mais toujours aussi sympathique au 26 rue de Trévise dans le 9ème).

Après avec les 500 g qui vous resteront de ma recette (après laquelle vous ne ferez plus d’autres glaces au yaourt, en toute immodestieà, vous pourrez toujours alléger avec une mayo, vous dire que c’est bien gras mais moins que du mascarpone, et trouver tout un tas d’idées d’utilisation sur ce petit dessin de chez Chobani, le yaourt greek comme on dit là-bas qui cartonne.

Je crois que je vais mettre ma sorbetière dans la valise, en fait.

Glace au yaourt fantastique
4 blancs d’œufs
Quelques goutte de jus de citron
80 g de sucre glace
500 g de yaourt à la grecque (10% de matières grasses)
1 c. à soupe d’eau de fleurs d’oranger

Battre les blancs d’œuf en neige à vitesse lente, avec une goutte de jus de citron. Lorsqu’ils sont bien montés, ajouter le sucre glace et mélanger encore quelques instants.
Mélanger le yaourt à la grecque avec l’eau de fleurs d’oranger. Réunir les deux préparations avec souplesse et délicatesse, pour préserver le côté mousseux.
Passer le tout en sorbetière 25 min, servir sans attendre.
Si vous souhaitez la conserver quelques jours au congélateur, ajouter 1 c. à café de vodka.

Facebook
Twitter
Google + E-mail
13 Commentaires Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *