27 juil 2012

Une volette à mémoire – Visitandines à la rhubarbe pour belle-maman

37 commentaires Desserts aux fruits, Recettes sucrées

Pendant une semaine, je propose une recette estivale aux lecteurs du Parisien-Aujourd’hui en France. J’ai le plaisir de succéder à Pascale dans cette lourde tâche de proposer une recette simple, pas chère, de saison… et qui vous fasse envie ! Bienvenue à ces nouveaux lecteurs, et mes excuses à ceux qui reconnaîtront des anciennes recettes republiées  : c’était une bonne occasion de retrouver dans mes archives quelques bonnes petites choses....

J’ai une belle-mère, et vous savez quoi ? Je l’aime. Vraiment. Ce qui n’est pas toujours le cas dans les relations belle-mère / belle-fille, m’a-t-on dit. Mais ma Bernadette, je l’aime beaucoup, ne serait-ce que parce qu’elle a élevé son fils sans en faire un macho. Pour en avoir fait un garçon qui sait coudre et changer une couche mieux que moi, tout en restant viril. Pour avoir réussi à travailler en ayant 4 enfants rapprochés -je me demande régulièrement comment elle a tenu le coup.

L’été dernier, il lui a fallu quitter sa grande maison de l’Aisne -région peu riante, je l’avoue, je reste assez éternuante à la vision des champs de colza et de betteraves-, et nous avons beaucoup, beaucoup trié d’objets et de souvenirs. Lorsqu’elle m’a demandé dans tous ses ustensiles de cuisine de choisir ce qui me ferait plaisir, j’ai répondu sans hésiter « les volettes à pâtisserie« . Je n’ai bizarrement jamais osé m’en acheter, trouvant l’objet encombrant, et assez moche. Mais les grilles de Bernadette, elles étaient tellement jolies, et elles ont laissé refroidir tant de bonnes tartes faites pour ses enfants et petits-enfants, que je me suis dit qu’elles me donneraient peut-être le virus de la pâtisserie et le talent de faire passer de l’amour dans les petits plats. Bien évidemment, elle les tenait de sa propre mère : mieux que des bijoux de famille,
deux jolies grilles, une petite volette à cercles concentriques, et une à mailles carrées -que vous verrez forcément un jour en photo.

Avec la maison, il a fallu également dire adieu aux deux pieds de rhubarbe du jardin, dont elle me gardait précieusement les tiges, connaissant mon amour démesuré pour ce drôle de légume-fruit acidulé comme je l’aime. Le jour où je trouvais une bouteille de bière à leur pied, j’en avais été étonnée… avant de me faire expliquer que les limaces qui ravageaient les pieds les évitaient ainsi soigneusement. Les limaces n’aiment pas la bière -moi non plus d’ailleurs, sauf dans les crêpes et le boeuf à la Guiness- mais adorent la rhubarbe, je me suis sentie assez proches d’elles d’un coup. Il est temps de prendre de la vitamine C avant de trop leur ressembler…

Alors, avant de partir en vacances, j’ai vidé le frigo et le congélateur, dénichant quelques tiges de rhubarbes congelées, qui sont allées garnir ces délicieuses visitandines, madeleines de luxe aux amandes, soit-disant adorées de Marie-Antoinette (quel dommage que Ladurée n’en fit pas, on les aurait vues chez Sofia Coppola à la place des macarons, la face de la pâtisserie de luxe française en eut peut-être été changée…).

Les visitandines ne comportant que des blancs d’oeufs, c’est parfait pour changer des macarons et autres rochers cocos, voire des langues de chat. Les jaunes étaient passés dans la réalisation d’un parfait au café absolument délicieux, et la boucle est bouclée : la glace au café est l’un des desserts préférés de Bernadette…

En regardant ces petits gâteaux fondants et désuets refroidir sur la grille, je me suis demandée comment il m’avait été possible de laisser refroidir mes cakes et autres muffins sur de tristes assiettes.  Peut-être fallait-il que ces grilles me viennent d’une autre femme et d’une famille d’adoption pour que je me décide à faire des desserts « de maman », et à apprendre la patience et la valeur des petits détails ?

Je crois que la prochaine fois que nous lui rendrons visite à Reims, Bernadette croquera dans un sablé au café.

VISITANDINES A LA RHUBARBE

Pour 6 empreintes à muffins

2 gros blancs d’oeufs
70 g d’amandes en poudre
50 g de beurre demi-sel fondu
50 g de sucre blond de canne
40 g de farine T65
Une quinzaine de morceaux de tiges de rhubarbe (env. 200 g)
Deux gouttes d’extrait d’amandes amères
1/2 sachet de levure chimique
1 cuillère à soupe de sucre parfumé à la coriandre Terre Exotique (facultatif, mais décoratif et dont le goût épicé souligne bien les parfums de rhubarbe)

Laisser décongeler la rhubarbe ou la passer au micro-ondes, la laisser égoutter.
Mélanger tous les ingrédients secs avec le beurre fondu, l’arôme et les blancs d’oeufs, travailler la pâte pendant environ 5 min.
Répartir dans des moules à muffins en silicone, déposer les tronçons de rhubarbe en les enfonçant légèrement.
Saupoudrer légèrement de sucre parfumé.
Faire cuire dans un four préchauffé à 180 ° (th.6) pendant environ 30 min.
Démouler et laisser refroidir sur une très jolie grille à histoire, que vous serez contente de donner un jour à votre belle-fille.

Partagez allégrement !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Mots clés:, , , ,
écrit par
Journaliste, auteure d'ouvrages culinaires, blogueuse et culinopathe attestée.
Related Posts

37 réponses à “Une volette à mémoire – Visitandines à la rhubarbe pour belle-maman”

  1. marion says:

    ah … la jolie recette à base de blancs !
    La belle idée pour venir à bout de mes blancs non grata dans la crème anglaise que j’utilise pour les glaces sans tomber dans le financier ou le macaron ! merci !!!!!!!
    Merci pour la belle histoire aussi :)

  2. mercotte says:

    Rassure moi, visitandines et financiers même combat en dehors de l’ajout de fruit acidulé ?
    Beau récit enlevé !! touchant même ! Sur le côté tes cakes pour les refroidir n’oublie pas !!!

  3. Sandrine says:

    Merci pour cette petite recette vraiment très gourmande…..je croquerai bien dedans !!!!
    A bientôt

  4. mayacook says:

    La voilà joliment habillée cette rhubarbe!

  5. Rosa says:

    Elles sont merveilleuses! Mmmhhhh….

    Bises,

    Rosa

  6. Tellou says:

    Merci pour cette belle recette et cette jolie histoire de famille!

  7. anne says:

    Je suis toute émue de ton histoire (si, si)! Perso c’est plutôt maman qui me donne des accessoires de cuisine de sa propre maman que je n’ai jamais connue. Mon écoupoir à pâte des années 30 (en os!), je ne le donnerais pour rien au monde.

  8. Angie says:

    Moi aussi j’ai une belle-maman adorée du nom de Bernadette … et moi aussi j’adoooooore la rhubarbe … mais je n’espère pas ressembler à une limace!!! Quoique la nuit j’avoue il m’arrive de baver… c’est peut être le début de la transformation!!!lol :)

  9. Botacook says:

    Une histoire très jolie, et une recette appétissante!

  10. Ana says:

    Les visitandines je ne connaissais pas, c’est vrai que cela ressemble beaucoup par la composition aux financiers. Est-ce un nom différent selon la région ?
    Ton histoire est très belle. Moi aussi j’ai une belle-mère que j’adore, toute douce et adorable.

  11. SACHA says:

    Encore une belle recette ! je vous découvre et le plaisir en est grand ! Merci pour votre visite ainsi que votre délicieux petit mot sur mon blog
    Votre livre sur les potirons est  » génial  »
    A bientôt
    Sacha

  12. binette says:

    Chez nous on appelle ça des clayettes et j’ai la chance d’avoir celles en osier (ou paille ??) de ma grand-mère.
    Les visitandines sont aussi souvent cuisinés pour mes enfants qui adorent et je trouve que c’est l’utilisation la plus simple pour les blancs d’oeufs…

    J’espère qu’elle se plaira à Reims belle ville mais je ne suis pas très objective ;)

  13. pascale says:

    J’adore ton histoire. Et en plus cet ustensile est vraiment indispensable pour tous les gateaux.

  14. Anne (Papilles et Pupilles) says:

    J’aime ces objets qui ont une histoire, et c’est si joliment raconté ! Vu ma dernière cata macarons (qui a bien fait rire Mercotte), j’essaierai les visitandines pour les 3 blancs qui me restent dans le frigo. J’aime ce nom si désuet :)

  15. Leelooo says:

    J’ignorais que ces grilles se nommaient volette, un bien joli mot d’ailleurs ! Ma grand-mère et ma mère en avaient, c’est bien pratique, je les utilise aussi d’ailleurs ! Visitandines à la rhubarbe et parfait au café, tu me prends par les sentiments, je vais aller acheter des oeufs … merci !
    Et merci pour le sympathique commentaire que tu m’as laissé ! A bientôt !

  16. lory says:

    magnifique, j’adore ta recette!Dommage que je n’en ai plus de rhubarbe..!

  17. bernadette says:

    merci un tres grand merci. a ma chere esterelle je n’ai pas autant de qualite !!!!
    de tres gros bisous grand mere

  18. marion says:

    ayé ! testé/approuvé, avec un peu de coriandre en poudre mélangée au sucre pour compenser l’absence du sucre aromatisé :)
    Sans volette pour moi, je n’ai pas de belle maman qui me donne ses volettes ;op

  19. Flo Bretzel says:

    Je découvre les visitandines … et j’ai de la rhubarbe au congel. Même si elle ne vient pas de chez belle-maman, elle fera l’affaire pour tester ces madeleines de luxe.

  20. gracianne says:

    Visitandines, volettes, c’est joli, on se croirait dans George Sand.

  21. aude says:

    une belle-maman qui a bien de la chance de t’avoir comme belle-fille.

  22. Naolia says:

    Que cette histoire est émouvante et que j’aimerais pouvoir adorer ma belle-mère comme tu le fais!
    Néanmoins, je suis contente d’avoir découvert ton blog et j’y repasserais.

  23. Chloe says:

    Super cette recette! une autre, une autre!
    J’en ai utilisé des volettes en travaillant dans la boulangerie aux Etats Unis, on appelait ça « cooling tray », (grille de refroidissement), beaucoup moins poétique!

  24. Flo Makanai says:

    Bien joli billet et bien appétissante recette. J’adore ce genre de transmission.

  25. Eliz says:

    Ahhh quelle beauté ces visitandines!
    Et ces grilles c’est comme chez ma maman qui les utilise tjs!!

  26. Cécile says:

    Je n’avais jamais entendu parler de visitandines (pourtant ça a l’air trés bon) ni de volettes (j’appelle ça une grille – c’est banal) mais quel beau récit ! Heureusement que tu es là pour nous instruire un peu ;-)

  27. Esterkitchen » Archive du blog » Coucou, fait le coucou de Rennes (mijoté à l’abricot et au romarin) says:

    [...] août 2004 « Une volette à mémoire – Visitandines à la rhubarbe pour belle-maman [...]

  28. Géraldine says:

    ta belle-mère a bien de la chance ! je ne connaissais pas les visitandines mais ça m’a l’air bien bon !=)

  29. restaurant a paris says:

    une merveilleuse recette merci:)

  30. Esterkitchen » Archive du blog » Zazie dans le rétro 2008 says:

    [...] : un éclair à la pistache de chez Stéphane Vandermeersch) – Ustensiles de l’année : la volette à pâtisser, la sorbetière – Meilleurs restos : Caïus (ras-le-bol de la course éternelle à la nouveauté) [...]

  31. Esterkitchen » Archive du blog » Top 10 de mes saveurs préférées (connues à ce jour) says:

    [...] rhubarbe-framboises fraîches de mon adorable belle-mère, elle est vraiment à son top. >les  visitandines qu’elle m’avait inspiré. 2 L’amande douce Dans la glace au lait d’amande qu’on mange dans une brioche [...]

  32. Badianez la rhubarbe ! says:

    [...] recettes à la rhubarbe sur ce blog : – Visitandines à la rhubarbe – Filet mignon à la rhubarbe Mots clés:anis étoilé, badiane, Jean Sulpice, rhubarbe [...]

  33. Karine says:

    J’ai prepare tes delicieuses visitandines pour le gouter du weekend dernier. Voici le lien de ma realisation:
    http://www.cuisine-d-ici-et-d-ailleurs.com/article-visitandines-a-la-rhubarbe-77796003.html
    Merci pour le partage et bonne continuation.

  34. La petite histoire de la rhubarbe complètement poch(etronn)ée au whisky says:

    [...] qu’une dizaine d’années, fille du Sud oblige. En gros gâteau, en petit gâteau genre visitandines, avec du porc, forever [...]

  35. Mathilda says:

    Très beau récit, avec un petit air d’Anna Gavalda avec Paulette ! Je ne suis pas une patissiere non plus, mais ces vrais que si j’avais de si jolies volettes (merci pour le terme que je ne connaissais pas), je serais tentée de toujours les maintenir bien garnies, ça fait si chaleureux ! Mais là pour le coup, gare à la limace…

  36. marianne says:

    Bonjour Esterelle.
    Juste pour vous dire que je viens de faire « une visitandine aux abricots ». Avec 5 blancs et dans un moule rond. Cela ressemble un peu à un « chinois » avec les abricots et la pâte qui fait des petits « remous » autour. Elle refroidit actuellement sur une des trois volettes « chanceuse que je suis » laissées par Maman. Dernière petite chose, la recette du Brownie zéro vaisselle publiée dans Elle, fait le bonheur de mes soeurs, mes cousines, enfin elle tourne et circule dans tous les coins de France……………c’est une recette voyageuse et c’est très bien ainsi.
    Je vous souhaite de bonnes vacances et à bientôt le plaisir de vous lire.
    Marianne

  37. Les visitandines de Nancy – Parfois, c’est bon de rater son train says:

    [...] Dans la section « gâteaux désuets » que j’affectionne tant, voici les visitandines de Nancy… que je découvre bien après ma version fait maison à la rhubarbe. [...]

Postez un commentaire

Email
Print
WP Socializer Aakash Web