La transmutation du fruit – Confiture de quetsches à la cardamome

Je n’ai jamais aimé les confitures. Ni les manger, ni les faire.

Et puis cet hiver, Beena m’a fait un beau cadeau : un gros pot de confiture d’abricots au garam masala (le sien, y’a pas meilleur faut dire). Goûté une fois… deux fois… et voilà : j’ai trouvé ça bon. Très bon même.

confiture-quetschesAssez pour me donner envie d’en faire de façon plus intense cet été. Gelée de groseilles (recette parfaite de Gracianne), abricots bien sûr boostés à la vanille du Mexique, mirabelles d’un jardin merveilleux (ou comment comprendre l’expression secoué comme un prunier, fichtre), pommes et poires…

Pour la méthode, je me fonde toujours sur l’excellent Leçons de confituresde Christine Ferber, qui n’a pas volé son surnom de fée des confitures. Puis j’ai écouté mes amies expertes sur le débat écumer or not écumer, that is the question:  j’écume à la fin et c’est franchement tout aussi bien.

Et à chaque fois s’opère la même magie des idées qui s’éclaircissent autour du chaudron bouillonnant. De l’alchimie qui s’y passe -qu’on aurait tort de simplement réduire à attendre que ça atteigne 105°. Peut être que la confiture est l’oeuvre au noir des cuisiniers.

Comprendre qu’en effet, dans la confiture, observer les différentes étapes nous éclaire aussi sur un cheminement personnel. Prendre le temps. Ce n’est pas pour rien que dans l’imaginaire le chaudron est aussi bien celui de la sorcière que celui de la confiture… Pourquoi n’avais-je jamais compris qu’un pot de confiture maison contenait avant tout beaucoup de temps, d’amour et de pensées de la personne qui vous l’offre ?

Désormais, quand on me demande ce qui a changé depuis que je suis mariée, je réponds : « un truc bizarre : je fais des confitures désormais. »

Et depuis, au lieu de faire du yoga, je remplis des pots de confiture quand l’article sur lequel je bosse fait mine de ne pas vouloir s’écrire tout seul.

Confiture de quetsches à la cardamome

Ingrédients

1 kg de quetsches
400 g de sucre blond de canne
200 g de sucre roux
4 cosses de cardamome verte
1/2 gousse de vanille du Mexique
Jus d'1 petit citron

Instructions

  1. Rincer les quetsches. Les couper en deux pour les dénoyauter. Les saupoudrer de sucre, les arroser de jus de citron et les laisser mariner 1 h.
  2. Les verser dans une grande marmite (cocotte en fonte, cocotte minute, bassine à confiture si vous avez...), ajouter les graines e la gousse de vanille grattée + la gousse de vanille vide coupée en petits morceaux + les graines contenues dans les capsules de cardamome.
  3. Porter le tout à ébullition. Reverser dans le saladier, couvrir et laisser mariner au réfrigérateur une nuit.
  4. Le lendemain matin, quand vous êtes prêts, mettez vos bocaux au four pour les stériliser (30 mn à 150°).
  5. Verser la préparation aux quetsches dans la bassine à confiture et faites cuire à feu vite jusqu'à 105°.
  6. Ecumer à la fin et verser dans les bocaux.
  7. Poser le couvercle (stérilisé à l'eau, lui), attendre 30 secondes, puis fermer fermement et retourner le bocal d'un coup. Les laisser refroidir la tête en bas.
  8. Offrir à ceux qui vous sont chers.
Schema/Recipe SEO Data Markup by ZipList Recipe Plugin
http://www.esterkitchen.com/recettes-sucrees/confiture-de-quetsches-a-la-cardamome.html

Facebook
Twitter
Google + E-mail
8 Commentaires Ajouter le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *