Biscuits de Montbozon, quand les deux font la paire

Je suis une fille simple. Pour me faire plaisir, rien de mieux que de me mettre sous le nez une gourmandise archi-locale, avec une belle histoire –j’irai jusqu’au story telling- et impossible à commander sur Internet. A l’heure où en un clic on peut se faire livrer madeleines de Commercy ou un gâteau basque de […]

Lire la suite

14 Commentaires
Facebook
Twitter
Google + E-mail

Hamburger de tomates (ou les recettes qu’on fait tellement qu’on n’en parle pas)

Si au départ ce blog était venu combler une envie d’écrire des recettes entre deux livres, il a peu à peu évolué… et de carnet de recettes « pour ne pas oublier » est forcément devenu plus ostentatoire. C’est en discutant autour d’une table avec les équipes du Parisien, Pascale et Dorian, que j’ai réalisé que je […]

Lire la suite

7 Commentaires
Facebook
Twitter
Google + E-mail

J’vous ai apporté une brioche (en pot) -parce que les fleurs c’est périssable

C’est sympa de porter des fleurs pour un dîner, mais finalement, j’apporte plus souvent à manger (ou à boire) lorsque nous sommes invités. Pas que ce que l’on me serve soit mauvais, non, bien au contraire, mais autant chouchouter nos hôtes qui le plus souvent aiment autant cuisiner que moi. Histoire de prolonger le plaisir, […]

Lire la suite

16 Commentaires
Facebook
Twitter
Google + E-mail

Gomasio de céleri maison

Vous avez fait une salade avec du céleri, du thon, des oranges et des oignons comme là ? Et vous voilà en possession d’un joli petit tas de feuilles mignonnettes de céleri. Si vous aimez le bloody mary, vous avez forcément testé la recette de sel de céleri maison de Clotilde, elle-même héritée d’Heidi. Bon, […]

Lire la suite

6 Commentaires
Facebook
Twitter
Google + E-mail
cranachan

Par quoi remplacer la double cream des recettes anglo-saxonnes ?

Ah ! Le mystère de la crème double enfin levé ! Au fil de mes lectures culinaires, je butais souvent sur ce mot : « crème double« . J’avais beau réfléchir, je ne trouvais rien en vente sous ce nom. Avant de comprendre que c’était une traduction de l’anglais « double cream« , qui désigne une crème à 45% […]

Lire la suite

23 Commentaires
Facebook
Twitter
Google + E-mail

Manitoba, le manitou de la pizza – ou comment ma pâte a enfin bullé

« Où es-tu Mani-Manitoba Des jours et des jours tu dérivas A la recherche de la parfaite pizza Là-bas, là-bas ! » Pardonnez cette introduction fumeuse qui ne fera rire que ceux qui se souviennent des années 80 et des costards blancs d’Alain Chamfort (faites chauffer le botox). C’est le choc d’avoir trouvé juste sous mon nez […]

Lire la suite

22 Commentaires
Facebook
Twitter
Google + E-mail

Tartare de maigre (poisson grognasse et pêche durable)

Au rayon des angoisses alimentaires, le secteur poissons est toujours bien garni. Entre les métaux lourds variés, l’impact de l’élevage, la nécessité de préserver les espèces, le flou de l’étiquette aux dénominations parfois folkloriques, il faut respirer un grand coup avant d’oser pointer le doigt chez le poissonnier vers l’espèce désirée. Et faire la queue […]

Lire la suite

14 Commentaires
Facebook
Twitter
Google + E-mail

Le Pamplie, ou le top du beurre pâtissier

Le beurre de Pamplie, c’était un peu une légende urbaine pour moi. La première fois j’ai entendu ce nom, c’était en interviewant Stéphane Vandermeersch pour une histoire de galette à la frangipane. Quand je lui avais naïvement demandé « Et quel beurre, au fait, dans votre divine pâte feuilletée ? » il m’avait doctement répondu « Pamplie, bien […]

Lire la suite

14 Commentaires
Facebook
Twitter
Google + E-mail

Autant en emporte l’emporte-pièce

Parfois, il pleut. Parfois, les enfants sont collants. Et le mieux à faire en ce cas-là est de leur faire découper des sablés : de la pâte à modeler qui se mange, qui peut dire mieux ? Et c’est en rassemblant les divers emporte-pièces qui traînaient dans le placard à pâtisserie (oui, un étage pour […]

Lire la suite

21 Commentaires
Facebook
Twitter
Google + E-mail

Finita la burrata, viva le stracchino di bufala !

La burrata, j’adore ça -j’en mange souvent le vendredi, puisqu’elle arrive à la Latteria Cisternino le jeudi matin. Pas toutes les semaines quand même. Mais à 5 euros, voilà l’aubaine, et l’Italie chez moi en moins de temps qu’il ne faut pour expliquer la concordance des temps dans la langue de Dante. Certes, c’est de […]

Lire la suite

10 Commentaires
Facebook
Twitter
Google + E-mail
1 2 3 4 7