02 mar 2014

Passez le cookie à la casserole – cookies ultrafastoches pour vaisselle minimum

6 commentaires ... au chocolat, Sucrivore, Vous prendrez bien un dessert ?

cookiesfastoches Il paraît que les grandes inventions sont nées d’une recherche d’économie d’énergie (ou de meilleure allocation de ressources, version politiquement correcte de la flemmardise). C’est une grande motivation en cuisine ménagère de rechercher le meilleur rendu avec le moins de vaisselle possible, et une satisfaction de dégustation inversement proportionnelle au temps passé.

C’est pourquoi les brownies sont souvent appréciés -je crois que c’est le premier gâteau au chocolat que j’ai su faire, et le fait qu’une casserole suffise à le préparer et réduise  la vaisselle d’autant n’était pas la moindre de mes motivations.

J’ai dû inconsciemment m’en souvenir en feuilletant le livre Desserts & Pâtisseries by LEON, où une recette de cookies utilise 125 g de beurre fondu. Quitte à faire fondre du beurre, autant prendre une grande casserole, et y mettre tous les ingrédients secs, me suis-je donc dit…

Pas orthodoxe pour deux sous, cette méthode marche très bien, d’autant que cette recette n’utilise pas de sucre en poudre, mais des sirops : sirop d’érable et sirop d’agave, que j’ai simplifié en simple sirop d’érable -et le résultat est quand même un poil trop sucré à mon goût, vous me direz ce que vous en pensez.

Avant de vous livrer la recette des cookies les plus fastoches et les moins salissants du monde, petite remarque sur le sirop d’érable. J’en ai ramené bien sûr quelques cannes d’un voyage en novembre là-bas (oui, il faut que je vous en reparle, quelques bonnes adresses sous le coude encore), et mon préféré reste le « moyen », plus ambré et parfumé que l’extra clair habituel. Je ne saurai que vous inciter à goûter les deux types, il y a autant de différence entre les deux qu’entre un miel d’acacia et un miel de châtaignier.

 

cookies-pateCOOKIES ULTRAFASTOCHES (inspirés par Desserts & Pâtisseries by LEON)
125 g de beurre demi-sel
20 cl de sirop d’érable (medium ou extra clair selon votre goût)
280 g de farine (ici mélange de 100 g de farine de riz et 180 g de farine de blé T80 mais faites à votre guise)
1 c. à café bombée de bicarbonate de sodium
200 g de pépites de chocolat noir

Préchauffez le four à 180° C (th.6).

Faites fondre le beurre dans une grande casserole. Ajoutez le sirop d’érable, mélangez. Versez la farine le bicarbonate, mélangez à nouveau. Ajoutez les pépites de chocolat.
Formez des boules de taille égale, écrasez-les légèrement sur la plaque à pâtisserie recouverte d’un tapis de silicone ou d’une feuille de papier sulfurisé. Espacez-les bien, elles prennent leurs aises…

Enfournez pour 11 mn.
Laissez refroidir 1 à 2 mn avant de transférer sur une grille jusqu’à complet refroidissement

PS : si vous n’avez pas envie de sucré et puisqu’il fait encore un peu frisquet, j’ai mis au point pour le magazine ELLE 20 recettes de soupes. Veloutés vitaminés ou soupes-repas du monde, choisissez où vous plongerez votre cuillère…

Partagez allégrement !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
15 jan 2014

Les deux secrets du tofu bien grillé

1 commentaire Ecolokitch(en), Végétarien

Un petit garçon qui se casse la jambe tout à la fin de l’année. Des jours d’école en pointillés, le boulot à gérer, les articles à préparer,  les déjeuners où il faut le chouchouter. Et le déjeuner, c’est un moment-clé dans mon métier !

Alors, au lieu d’aller au restaurant, mes rendez-vous viennent à moi… et parfois, vont même dans la cuisine. Et c’est en voyant une convive s’étonner de mon poêlage de tofu que j’ai eu envie de vous le montrer…

Car le tofu poêlé, souvent, s’effrite, tombe en quenouille, bouillasse, se confettise façon puzzle, bref, n’est pas toujours présentable.

Pourtant, pour obtenir de jolies tranches de tofu ferme bien prêtes à (se) poêler, il n’y a que deux choses à faire…

1- ÉPONGER
Coupez, puis pressez dans du papier absorbant, desssus ET dessous. Au moins deux fois. Et…

2- SULFURISER 
Comme pour cuire le poisson à la poêle, votre meilleur ami sera… une feuille de papier sulfurisé, posée sur votre grill en fonte (si vous voulez de jolis traits caramélisés sur votre tofu) ou tout simplement au fond de votre poêle.

tofu-grille

 

C’est tout simple, et bien meilleur ! Une goutte d’huile d’olive sur la feuille donne quand même un peu de goût et de moelleux -mais ça marche très bien sans aussi. Ici, un tofu Tossolia aux olives – le seul parfumé que j’aime, sinon je préfère le faire mariner.

Rendons à César la bonne idée : c’est Christophe Moret du restaurant Lasserre, amateur de tofu et qui en fabrique au restaurant (eh oui ! ça ne court pas les rues parisiennes…) qui m’a soufflé l’astuce. Juste parfait et tout simple pour un tofu joli à servir et à la texture mieux maîtrisée.
Le tofu bien tempéré, dirai-je, capable de séduire les rétifs…

Partagez allégrement !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS