09 jan 2014

Pour bien commencer l’année, veggie burgers aux éditions La Plage

5 commentaires Légumivore, Mes livres

veggieburgerVous pensiez que le burger était sooooo 2013 ?

Pas faux ! Parce que l’année 2014 sera celle du… veggie burger. Parce que la galette est une préparation de base de la cuisine veggie, parce que les pois chiches (et les lentilles, et les edamame) c’est fantastique, parce que c’est bon de manger avec les doigts, parce que mettre de la sauce sur ses chaussures c’est rigolo, et parce qu’écrire un livre à quatre mains c’est toujours aussi bien (merci à Clea Cuisine, co-auteure de chic et de choc), voici le petit dernier mijoté dans nos cuisines…

Pains – avec ou sans gluten, briochés, parfumés-, galettes végés -pour tous les goûts et toutes les couleurs, des steaks de légumineuses aux pavés de légumes-, sauces et condiments maison -repassez-moi vite ce pot !, accompagnements qui croustillent et qui craquillent, ça c’est du menu, où l’on peut tout assembler à sa guise façon lego.

Grâce aux photos de Charlotte Brunet et au design soigné de Jessie Kanelos-Weiner, qui a également imaginé les illustrations que vous découvrirez en feuilletant l’ouvrage, j’espère que vous aurez juste envie… de cuisiner plus souvent, et autrement.

À quoi bon faire la queue des heures devant Burger King quand on peut faire chez soi un super burger végé, d’abord ?

Veggie burger
éditions La Plage, 9,95 euros.
Sortie le 9 janvier 2014.

 

Partagez allégrement !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
15 déc 2013

Welsh cakes au cheddar, pour cuisinière sans four (ni pain)

5 commentaires Ecolokitch(en)

welshcakes-cheddarRIP mon (vieux) four, qui a subi (j’ai compté) les tests d’une bonne quinzaine de livres. Je ne vais rien vous cacher : nous avions une relation d’amour/haine assez peu saine. Certainement parce que sa petite taille rendait parfois l’exercice difficile de faire rentrer de multiples plaques de gâteau dans son ventre qui affichait rarement la température indiquée officiellement. Mais c’était celui fourni avec l’appartement, il fallait faire avec…

Certes, j’aurai préféré qu’il nous lâcha en plein été, quand on a moins besoin de lui.

Là, mes patates douces tirent la tronche, les enfants grognent parce que le chou-fleur n’est pas « comme d’habitude » (rôti au four avec de l’huile d’olive et plein de trucs bons qui parfument et croustillent), et je ne peux plus me lever en plein milieu d’une angoisse de la page blanche en m’exclamant « Ciel ! Je n’ai pas l’inspiration, allons la chercher en faisant des… »(cochez la case : cookies aux chapulines / gougères / pains à hot dog, ou que sais-je. À chacun son pilier de Notre Dame pour avoir la révélation).

Et donc un soir de cette semaine, vers 19h20, me rendant compte que personne (moi inclus) n’avait acheté le pain, je ne pouvais plus compter sur mon habituel plan B (faire des mini pains express au yaourt et les coller au four pour qu’ils soient prêts à 19h55 pétantes). Puis je me suis souvenu que j’adorai les welsh cakes (il y en a une très bonne recette dans les Petits pains express du monde entier, un excellent livre qu’on devrait penser plus souvent à offrir à Noël, comme ça mes droits d’auteur contribueront au paiement de mon prochain four, merci), et que ça devrait bien se prêter à une variation salée.

Lire la suite

Partagez allégrement !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS